C’est l’avenir de votre enfant qui se joue avec Parcoursup.

Avant Parcoursup, il y a eu des années d’école, de collège et de lycée. Depuis la maternelle il/elle a tout donné! Au collège et au lycée il/elle a fait des choix décisifs : type de baccalauréat, spécialités, options, stages, activités… En tant que parents, vous l’avez encouragé, poussé, coaché…

Et maintenant, en Terminale, vous vous retrouvez face aux algorithmes de Parcoursup. Le projet d’études de votre enfant en dépend. Autant dire cela autrement : son avenir professionnel en dépend.

Cette plateforme a mauvaise réputation : elle met tout le monde au même niveau, elle ne tient pas compte de la personnalité et des désirs individuels. Vous avez des témoignages de vocations brisées et de projets d’orientation balayés.

Certes, votre adolescent est l’acteur de son orientation. C’est son projet professionnel qui est en jeu, pas le votre. Et l’utilisateur de Parcoursup : c’est votre enfant, pas vous. Mais impossible, en tant que parent impliqué de l’observer sans intervenir! Impossible de le laisser faire des erreurs. Impossible de ne pas l’aider à déterminer la bonne stratégie.

Vous êtes inquiet

Cette inquiétude vis à vis de Parcoursup, vous êtes plus d’un million de parents à la vivre chaque année (un million de candidats s’y inscrivent chaque année)

En 2022, 7 candidats lycéens sur 10 et 6 candidats étudiants sur 10 ont accepté une proposition d’admission. Comment éviter que votre enfant fasse partie des 31% qui n’acceptent pas de proposition d’admission?

Voici les reproches fréquemment formulés vis à vis de Parcoursup

  • Parcoursup est trop compliqué à utiliser.
  • Parcoursup ne fournit pas suffisamment d’informations sur les différentes formations.
  • Parcoursup ne permet pas aux étudiants de choisir facilement leurs vœux.
  • Parcoursup ne permet pas aux élèves de contacter directement les formations pour obtenir des informations supplémentaires.
  • Parcoursup ne permet pas aux étudiants de suivre l’évolution de leur dossier.
  • Parcoursup ne permet pas aux étudiants de comparer facilement les différentes formations proposées.
  • Parcoursup ne fournit pas suffisamment d’informations sur les critères de sélection des formations.
  • Parcoursup ne permet pas aux étudiants de trouver facilement des bourses et des aides financières.

Moi aussi j’ai eu peur de Parcoursup

On ne peut pas dire que le collège de ma fille ainée a été une longue route tranquille. Cela nous a semblé long, mais pas tranquille. La réforme du bac s’en est mêlée et je passe l’épisode confinement… Quand est arrivé la Terminale, c’est avant tout Parcoursup qui m’a inquiété. Ses notes, les commentaires des profs, l’avis du lycée… je voyais tout cela avec le prisme de cette fameuse plateforme. Et ce prisme n’était pas très lumineux.

Quand on me parle de formulaires en lignes, ça m’inquiète. Vous ne vous êtes jamais retrouvé avec un Nantes-Paris alors que vous vouliez acheter un billet de train Paris-Nantes? J’ai l’image des formulaires du site des impôts où la pression est maximale et le résultat jamais glorieux… Que se passe-t-il si je saisis la mauvaise donnée? Cela ne risque pas de bugger en cours de route?

Alors considérer que c’est un formulaire qui va déterminer l’avenir de ma fille… cela me faisait froid dans le dos.

Quand j’ai réalisé que les algorithmes y régnaient en maître, que la procédure avait un calendrier assez serré… j’ai paniqué.

Et quand j’ai pris conscience que c’était ma fille qui serait aux commandes du formulaire, je ne vous explique pas comment ma vision s’est brouillée. Ma fille chérie, celle qui clique sur son téléphone à la vitesse de l’éclair, sans forcement lire les consignes. Oui, elle! Elle allait être celle qui appuierai sur valider ou ok…

Oui, j’ai eu peur de Parcoursup.

Parcoursup! Comment j’ai repris le dessus

Pour comprendre son fonctionnement, j’ai échangé avec de nombreux professionnels de l’orientation, avec des parents, des lycéens, des étudiants. J’ai décidé de ne pas garder ces informations pour moi et j’ai lancé AZIMUT, le podcast de l’orientation.

De plus, j’ai été personnellement poser mes questions au Chef de Projet Parcoursup au Ministère de l’Enseignement Supérieur. A deux reprises j’ai échangé avec lui plus d’une heure.

Et, pour tout vous dire, j’ai vécu Parcoursup 2022 avec une grande sérénité. J’ai suivi l’ensemble de la procédure en direct, étape par étape, avec calme et méthode. Et je suis heureuse de partager que Charlotte a intégré en septembre la formation qui était son voeu prioritaire.

Parcoursup, désormais, je connais! Je comprends le vocabulaire, je comprends les données communiquées, je sais comment utiliser la plateforme, je sais où trouver les informations. J’ai même compris ce qui déterminait les algorithmes de Parcoursup!

Parcoursup ne me fait désormais plus peur.

Comment AZIMUT peut vous aider avec Parcoursup

Pour éclairer les lycéens, les étudiants et les parents, j’ai commencé par demander au collectif de spécialistes du podcast AZIMUT de vous expliquer, pas à pas, la procédure et le fonctionnement. Vous avez plus de 60 épisodes sur le sujet à votre disposition. Ils sont accessible sur toutes les plateformes de podcasts et ici, gratuitement.

Pour permettre aux candidats de la plateforme de vivre la procédure sereinement, j’ai listé 10 secrets à connaître. Ils sont disponibles en format audio et en document téléchargeable.

En ce qui concerne la stratégie des voeux, AZIMUT propose un guide téléchargeable qui analyse 5 stratégies à éviter.

Enfin, j’ai décidé de vous proposer de participer à une Masterclass : les stratégies de voeux à éviter pour réussir Parcoursup. Je serai accompagnée d’une conseillère d’orientation, experte de Parcoursup qui répondra également à vos questions.

Rassuré(e)?

Vous trouverez ci dessous les épisodes du podcast dans leur ordre de sortie. Du plus récent au plus ancien.

Parcoursup : 3 idées reçues

Dans cet épisode, nous vous donnons une explication pour 3 idées reçues circulant à propos de Parcoursup Les personnes sans proposition d’admission à la fin de la phase principale ont-elles été laissées sans accompagnement? L’analyse…