Portfolios, quelles sont les attentes des jurys?
LES ÉTUDES D’ART

Le portfolio est un incontournable dans le processus de candidature qu’il s’agisse d’écoles publiques ou privées. Il a pour but de confirmer visuellement ce que le candidat aura exprimé dans sa lettre d’une part, et d’autre part d’informer sur sa maturité de projet et son potentiel de créativité. 

Dans l’ensemble une première année en école d’art est considérée comme une année préparatoire, aussi l’élève sera sélectionné avant tout sur sa « maturité de projet (pourquoi le design produit ? quel créatif j’ai envie d’être demain ?…) mais également sur son ouverture au monde. S’assurer que le candidat a réfléchi au sens qu’il veut donner à ses études est essentiel. Ne l’oublions pas que les études supérieures sont un moyen de.. et non une fin ! En atteste la notion de « lettre de projet motivé » et les quatre questions de parcoursup.

Il n’y a pas un book mais des books

Le savoir-faire de votre jeune est une condition nécessaire mais relative à chaque école. En effet, nombreux sont les parents qui se disent que mon fils/fille ne sait pas dessiner. Nous rappelons que le dessin est un moyen et non une fin ! 

En dehors des écoles d’animation et d’illustration, pas de sélection sur la maîtrise technique . Par contre, le croquis rapide est un plus pour toutes les écoles. Savoir utiliser le dessin comme un outil de prise de note, de recherche voilà ce qui intéresse les jurys. Montrer au jury que vous avez dépassé le dessin « activité de loisir » mais que vous pensez le dessin « médium ». Pour les écoles d’animation, la maitrise du dessin d’observation et du corps en mouvement sera cependant indispensable.

Le portfolio n’est donc, pas qu’une succession de dessins, mais peut contenir une multitude d’autres formes d’expressions artistiques. Vidéos, photos, sculptures en photos, collages, enregistrements sonores…. » 

Le jury est très sensible au « concept de série ». Votre enfant doit, de préférence, travailler un même sujet sous de multiples formes.

Abordons le reflet de la personnalité de l’élève et de ses centres d’intérêt

Il est important que l’on voit que les travaux sont le fruit d’une recherche, d’une expérimentation, d’une réflexion plastique multiple. C’est un moyen de mettre en avant votre capacité de travail, d’approfondir un sujet et de créer des synergies avec vos spécialités choisies au lycée. Le candidat doit confirmer ce que tente de transmettre le lycée via l’épreuve du grand oral « travailler par transversalité de connaissances » . Créer c’est aller vers ce qui n’existe pas mais pour créer le monde de demain il faut s’intéresser à celui d’aujourd’hui!

Révéler son potentiel de créativité et varier les techniques, les médiums…

Le potentiel de créativité du candidat permettra au jury de sentir sa capacité à sortir de sa zone de confort et son appétence pour l’expérimentation plastique. Dans un book, il faut mettre en avant sa singularité et sa démarche artistique à travers ses planches. Mais attention ne vous enfermez pas dans « un style ». Le souci des examinateurs est de sentir le potentiel créatif de l’élève et non pas d’avoir en face d’eux des personnes enfermées dans leur écriture

Ne vous limitez pas aux visuels, renforcez vos dossiers d’écrits, d’annotations…. Dans chaque portfolio, les travaux doivent être accompagnés d’une intention … « quel est le message que je souhaite faire passer ? » Expliquer sa démarche, sa recherche par des annotations, justifier ses recherches…Mais attention à ne pas décrire ce qui est présenté !

Utilisez du vocabulaire technique adapté : harmonie colorée, matériaux, composition… l’examinateur a besoin de sentir que chacun de vos choix est réfléchi, a du sens…et cette utilisation d’un vocabulaire approprié sera un plus.

La présentation en numérique ou sur papier, la mise en scène de votre travail est à soigner. Vous vous orientez vers des études du “sensible”. Pensez à raconter une histoire au travers de vos planches. Il est indispensable de soigner la qualité des visuels que vous présentez. Soignez l’éclairage et la composition !

SENTIR LE POTENTIEL DE CRÉATIVITÉ DU CANDIDAT, VOIR LE PROCESSUS DE CREATION ET SURTOUT SA CURIOSITE ET SON OUVERTURE AU MONDE C’EST-CE QUE LE JURY ATTEND.

La sélection des « réalisations » a donc son importance : donner du sens à ses choix. Il faut donner envie au jury, qui souvent le reçoit en amont de l’entretien, de rencontrer le candidat ou de le sélectionner lorsque la sélection est uniquement sur la base du dossier. C’est la raison pour laquelle le portfolio est un outil de cheminement . Il doit permettre au jury d’avoir une meilleure compréhension de vos démarches. En deux mots ce qui intéresse le jury c’est la réponse au pourquoi et au comment que vous allez lui apporter!

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Cet épisode est proposé par Edwige WITVOET

Études d’animation & les attentes des jurys
LES ÉTUDES D’ART

Les études d’animation connaissent depuis quelques années un engouement croissant. A juste titre d’ailleurs ! En effet est-il nécessaire de rappeler que dans cette ère du numérique dans laquelle nous vivons, ces secteurs sont en plein boom et l’animation jouit d’une belle marge de progression. Télévision, cinéma, jeux vidéo, web…. Les animateurs sont partout et pas seulement dans le domaine du divertissement !

Voyons dans un premier temps les domaines concernés par les études d’animations et les différents diplômes existants           

  • Animation 2D : Réaliser des films d’animation 2D
  • Animation 3 D: Réaliser des films d’animation/jeux vidéos en images de synthèse
  • UX designer : Concevoir des solutions et des expériences pour des utilisateurs
  • Modeleur 3D : Donner vie au concept

Pour se former à l’animation votre jeune aura le choix

➢ d’intégrer une école privée ou publique (vous pourrez trouver la liste des écoles privées les plus demandées sur le site du reca-animation.com) Les étapes de diplômes seront d’une part un bachelor /équivalent Licence( 3 ans – 180 ECTS) puis 2 ans pour obtenir le diplôme de l’école équivalent Master

➢ de faire un DMNADE (diplôme d’état en 3 ans)

Parmi les DNMADE l’on distinguera 2 Mentions

  • Forme à la création numérique dans les domaines du graphisme, de l’animation/ Il s’agit de Concevoir de sites web / des Applications pour mobile, ou encore de Réaliser de jeux vidéo, de design d’interface, de motion design -18 établissements en France
  • Forme à l’acquisition des techniques d’animation 2D et 3D/ -7 établissements en France

Vous trouverez la liste des établissements sur ce site indispensable à vos recherches https://andea.fr/

Mais au fait, L’animation de quoi s’agit-il et quels sont les attentes des jurys ?

En 3 points :

  1. Raconter une histoire
  2. Faire vivre des personnages
  3. Planter un décor

Ces 3 points devraient à eux seuls vous suffire pour comprendre quels sont les attentes des jurys des écoles et comment, dès aujourd’hui, vous préparer pour intégrer des écoles telles que les Gobelins, Rubikaa, Méliès, EMCA, Lisaa, Artfix, ENSAD….et tant d’autres en France comme à l’international.

Comment se préparer ?

Avoir des dispositions pour l’écriture : Montrer votre goût pour l’écriture par l’illustration d’histoire courte, des ébauches de scénarios, des recueils de textes choisis, des notes personnelles…. Par conséquent avoir une bonne culture générale.

Mettre en avant votre potentiel de créativité : Vous allez être amené à créer des univers aussi riches que variés tant dans l’expression plastique que dans le genre. Aussi mettez en avant votre appétence pour expérimenter différents médiums plastiques : carnets de croquis, modelage, photographies, vidéo, maquette, animations…

Révéler votre maîtrise du dessin en insistant particulièrement sur votre sens de l’observation et du mouvement. : mettez en votre avant maitrise ou aptitude à la composition, la perspective, votre sûreté du trait, votre sensibilité à capter le corps en mouvement. Il ne s’agit pas tant de maîtriser l’anatomie des personnages que d’être en mesure de traduire un corps vivant, en mouvement en quelques traits.

Pensez volume et décor: Surtout ne vous cantonnez pas uniquement aux personnages. Le décor, le contexte dans lequel se déroule tout scénario est primordial. Aussi travailler ces points, interroger les jeux/films par leur contexte géographique et dans vos projets portez une attention particulière à l’environnement.

L’animation comme toute discipline des arts appliqués, c’est mettre sa créativité au service d’une contrainte donnée, ou dit autrement, répondre à une cible, un besoin en tenant compte d’un contexte. Il ne s’agit donc pas de créer pour créer selon ses envies, ses « inspirations » ! Votre ouverture au monde qui vous entoure, votre intérêt pour la création contemporaine, votre capacité à vous inspirer de réalisations contemporaines seront indispensable pour convaincre le jury de vous sélectionner.

Aussi la préoccupation des jurys sera aussi forte de s’assurer de vos appétences graphiques que de votre curiosité au monde et votre culture générale. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, bien souvent pour intégrer une école d’animation, le jury cherchera d’une manière ou d’une autre (entretien – épreuve de dissertation/story board) à identifier des candidats riches de ces compétences :     

  • Maitriser une méthode de travail de recherche graphique
  • Savoir analyser l’information et conceptualiser une idée
  • Être capable de faire des choix et de les justifier
  • Être capable d’utiliser son sens critique
  • Savoir travailler en équipe ou bien seul.e

Rien de mieux pour illustrer ce point que de vous partager un récent sujet d’école ainsi que les critères d’évaluation « Un magicien enseigne à son apprenti un tour de magie » Illustrez en couleur ce thème. Technique libre et traditionnelle (sauf huile et pastels secs), sur un format A4 présentant une marge de 10mm.

Critères d’évaluation :

  • La pertinence de la réponse,
  • La qualité de la composition
  • La qualité du dessin (construction et trait)
  • La qualité technique et harmonie colorée

Dernier point et non des moindres

la maitrise de l’anglais est un plus et bien souvent indispensable pour intégrer une école. Bon nombre d’écoles comme Artfix ,Rubika par exemple, vous demanderont de vous exprimer en Anglais ou vous proposerons un test écrit.

En conclusion

Vous l’avez compris, le dessin, la créativité, la culture générale sont les clefs pour se donner le choix et intégrer l’école de ses rêves . Cela ne s’acquiert pas du jour au lendemain. Alors plus de temps à perdre, dès le lycée, lancez-vous ! 

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Cet épisode est proposé par Edwige WITVOET

Écoles de Beaux Arts ou Arts Appliqués. Comment s’y retrouver? Quelles sont les attentes des jurys?
LES ÉTUDES D’ART

Choisir une école d’art c’est avant tout bien cerner la différence entre arts appliqués et Beaux-Arts. 

Pourquoi ? Simplement parce que les formations et leur finalité n’ont rien à voir d’une part, et d’autres part les attentes des jurys ne sont pas similaires !

Alors  Arts appliqués et Beaux-Arts quelle différence ?

• Les arts appliqués c’est mettre sa créativité au service d’une contrainte donnée qui peut être de différents ordres : matériau -forme – fonction -contexte. Aussi seront regroupés sous la désignation d’arts appliqués ce qui touche au produit, à l’espace, au numérique, au graphisme, à la mode…

• Les Beaux-Arts – en vision très simplifiée- est une démarche artistique plastique totalement libre, avant tout conceptuelle puisqu’il s’agit de traduire via un médium sa visio du « beau » – ou dit autrement exprimer plastique une « problématique » – « un concept ».

• Le DNMADE, diplôme d’état niveau licence- est une formation en 3 ans qui vous permettra d’acquérir une expertise technique dans un domaine des arts appliqués. Pour comprendre la finalité pédagogique du DNMADE, sachez qu’il a pour objectif pédagogique l’équivalent du BTS « formation courte, professionnalisante pour se donner le choix de rentrer dans la vie active ou une poursuite d’étude ».

• Nous pouvons évoquer une dernière voie à savoir les arts plastiques. Cette licence permettra avant tout d’acquérir des connaissances solide en histoire de l’arts, philosophie, esthétique et de vous sensibiliser aux différents mode d’expression plastique (photos videos, modelage, peinture, sculpture..)afin de vous permettre de mener une réflexion sur la pratique

Aussi pour faire son choix d’école sera-t-il essentiel d’identifier son processus de création et de cerner si votre enfant se sent plus à l’aise dans un processus créatif « fermé » pour répondre à un besoin, une approche théorique de la création plastique ou un processus créatif libre cherchant à exprimer sa vision du beaux.

A noter que de plus en plus d’écoles de beaux-arts proposeront en cours de parcours des spécialisations relevant des arts appliqués. 

Un site vous permettra de vous y retrouver https://andea.fr/

Public ou privé les critères d’admission?

Les écoles de beaux-arts sont en France toutes des formations publiques. Pour y postuler vous devrez passer par Parcoursup, envoyer un portfolio et ensuite selon les écoles, vous aurez une épreuve plastique et une épreuve culturelle. Vous trouverez également quelques écoles d’arts appliqués (telles que l’Ensad, St étienne, la hear .., ) – né du Bahaus- publiques.

Les critères d’admission pour ces formations seront avant tout basés sur la culture générale, l’intérêt pour la création contemporaine et le potentiel de créativité du candidat. Les écoles ne recherchent pas des « artistes » mais des jeunes qui montreront au travers de leur portfolio, une forte capacité à « soulever une problématique » en appui de leur connaissance, et à l’exprimer plastiquement de façon « singulière ». Le portfolio limité à 10 pages maximum en moyenne, privilégiera alors, peu de projets mais un ensemble de propositions plastiques autour d’une même idée nourries de références. A titre d’exemple le sujet de l’an passé (2022) à l’ensad « UBIQUITÉ »

Les écoles privées sont de plus en plus sur Parcoursup , néanmoins quelques écoles restent hors Parcoursup. 

Parmi les écoles privées vous pourrez identifier :

• Des écoles post bacs généralistes dans un premier temps avec une spécialisation au fur à mesure des années.

• Des écoles spécialisées dès la première année dans un ou deux domaines. Généralement les écoles d’animation- jeux vidéos et les doubles diplômes « design-Espace »

• Des écoles avec des partenariats avec d’autres formations en commerce- ingénierie..

• Des écoles qui ont privilégié une ouverture à l’international ou bilingue

Pour intégrer une école privée- parcoursup ou non- le candidat sera amené à présenter à minima un portfolio avec pour certaines écoles des exigences particulières (8 à 15 pages max) une lettre de « projet motivé » et passera un entretien. Pour certaines écoles les jeunes auront un sujet d’épreuve plastique à traiter dans un temps donné (chez soi ou en présentiel selon les écoles)

En conclusion

Vous l’aurez compris candidater dans une école d’art ne s’improvise pas. Nous avons la chance en France, d’avoir un très grand choix entre public et privé et de très grande qualité.

Faites vos choix en privilégiant les essentiels :

• Votre projet à l’issue de votre formation

• Votre potentiel de créativité

• La structure pédagogique de la formation

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Cet épisode est proposé par Edwige WITVOET