Nous pensons déjà bien nous connaître, mais c’est en se posant la question de « Qui je- suis ? » qu’il nous arrive parfois d’avoir des difficultés à y répondre. Alors, qu’est-ce que c’est « apprendre à bien se connaître » ?

Bien se connaître est un apprentissage continu et fait partie intégrante de votre vie d’enfant, d’adolescent, de jeune adulte et d’adulte.

Il existe pour cela, de nombreux leviers d’apprentissages sur la connaissance de soi :

L’un d’eux est d’apprendre à connaître et reconnaître ce que vous aimez : c’est-à-dire, de vous demander quelles activités vous plaisent au quotidien, comment est-ce que vous occupez votre temps libre, ou encore quels sont les sujets qui vous intéressent et vous touchent plus particulièrement.

Un autre levier est d’apprendre à bien cerner votre personnalité : est-ce que je suis plutôt d’un naturel timide ? Est-ce que j’aime passer du temps entouré(e)d’autres personnes ? Est-ce que je ressens le besoin d’être au calme régulièrement ? Ai-je besoin d’être très organisé(e) pour me sentir en sécurité ? Ai-je besoin de trouver beaucoup d’occupations différentes pour m’épanouir, ou bien simplement me passionner pour un sujet précis me correspond mieux ?

Un troisème levier et pas des moindres, peut-être même le plus important, va être d’apprendre à connaître et à reconnaître vos émotions : savoir vous écouter, écouter vos ressentis, écouter votre intuition. Cela veut dire analyser vos réactions dans une situation précise et comprendre ce qui vous bloque, vous freine, ou bien au contraire vous motive, vous enthousiasme. Les émotions sont des guides dans nos vies et nous aident à prendre les bonnes décisions pour avancer.

Il existe de nombreuses autres façons d’apprendre à bien se connaitre. Nous en détaillons certaines dans les épisodes ce ce podcast.

Pour vous aider à y voir plus clair, il existe de nombreux exercices qui peuvent vous éclairer dans votre questionnement comme les exercices de projection, les exercices d’écriture thérapeutique, les tests psychométriques. Il est également possible, se faire accompagner par un ou une professionnel(le) de l’orientation qui pourra vous aider à mieux vous comprendre, pour mieux vous aider à vous orienter dans votre vie professionnelle, mais aussi personnelle.

Vous l’aurez compris, apprendre à bien se connaître, ce n’est pas un sprint, mais un marathon !

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

épisode proposé par Océane Tartarin

L’année de Charlotte en Terminale touche à sa fin. Les résultats de Parcoursup sont tombés, les épreuves finale du bac sont dans les prochains jours.

Ecoutez Charlotte répondre aux questions de Perrine, sa maman. Elle livre des conseils, ses ressentis…

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Dans cet épisode partenaire dans le thème ENQUÊTE D’ORIENTATION, Charlotte a interviewé Marina Barreau, fondatrice de TADAM.

L’association TADAM aide les jeunes à mieux se connaître, à prendre confiance en eux et à révéler leurs talents.  

Leur méthode unique, inspirée des neurosciences et enrichie de l’expérience des fondateurs, leur a permis d’impacter depuis 2013 plus de 5 000 jeunes. Les activités proposées sont ludiques et mobilisent l’intelligence logique, émotionnelle, relationnelle et corporelle.  

TADAM concoit, organise et anime :  

– Des séjours pendant les vacances scolaires 

– Des ateliers en établissement scolaire 

– Des formations pour permettre aux enseignants et autres professionnels de l’éducation de s’approprier nos outils et notre méthode.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Dans cet épisode nous vous présentons les études pour devenir infirmière… ou infirmier, car la profession évolue. Vous découvrirez le contenu de ces études, comment y accéder et les compétences requises pour réussir.

Que l’on souhaite pratiquer en libéral ou à l’hôpital, les études se font en 3 ans au sein d’un institut de formation de soins infirmiers (IFSI) qui prépare au Diplôme d’Etat d’infirmier.

Il existe plus de 300 IFSI, la plupart sont publics, certains privés et les frais de scolarité varient selon le type d’établissement et la région. Une fois admis en IFSI, les étudiants bénéficient du statut d’étudiant et obtiennent un diplôme ayant grade de Licence.

Qu’apprend-on durant ces 3 années d’études ?

Les études sont à la fois théoriques et pratiques et nécessitent beaucoup d’autonomie, de travail personnel et une grande faculté d’adaptation.

50 % du temps est consacré aux enseignements théoriques, sous la forme de cours magistraux et de Travaux Dirigés dans différentes disciplines : les sciences humaines, sociales et le droit, les sciences biologiques et médicales, les sciences et techniques infirmières, auxquelles s’ajoutent de l’anglais et de l’informatique.

L’autre moitié des études est consacrée aux stages. Effectués dans différentes spécialités et structures, ces stages sont obligatoires dès la première année. Un élève infirmier passe autant d’heures en stage qu’en cours durant ses études.

Des études en alternance sont également possibles.

Enfin les élèves doivent rendre et soutenir un mémoire en 3e année, fruit de leur travail personnel.

Comment entre-t-on dans ces Instituts ?

L’accès se fait via Parcoursup, après un Bac général ou ST2S (sciences et technologies de la santé et du social).

La sélection est faite sur dossier et seuls 5 des 10 vœux autorisés sur Parcoursup peuvent être utilisés pour candidater en IFSI. Mais il s’agit de vœux groupés, ce qui signifie que pour chaque vœu, le candidat peut sélectionner autant d’Instituts qu’il le souhaite.

L’accès au IFSI est aussi ouvert aux étudiants ayant validé leur 1ère année PASS ou LAS 1 selon des modalités fixées par chaque établissement.Ainsi, les études pour devenir infirmière sont des études courtes réalisées dans des Instituts de formation de soins infirmiers (IFSI). Elles sont exigeantes et sélectives mais passionnantes et garantissent un emploi car le métier est en forte croissance. Le nombre de places en IFSI devrait d’ailleurs augmenter dans les prochaines années.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

épisode proposé par Marina Ribadeau Dumas

Stress, déception, sentiment d’échec, l’orientation est le plus souvent associée à des émotions négatives. Pourtant choisir son avenir devrait être un moment excitant qui rapproche parents et lycéens.

Pour vous aider à y parvenir, Azimut vous parle dans cet épisode d’orientation positive.

En matière d’orientation que constatons-nous ?

Les discours sur l’orientation se focalisent sur les notes et les classements des écoles. Cela a deux conséquences selon le profil des jeunes.

–   Les très bons élèves se sentent obligés de viser le top 10, sans s’interroger sur leurs motivations réelles. Ils font ce qu’ils doivent faire, ce que l’on attend d’eux.

–   Les élèves moins brillants quant à eux ne pensent qu’en termes de portes qui se ferment : « je n’ai pas le niveau en maths », « je n’ai pas gardé la bonne spé »…, « pas la bonne mention »…  Ils font ce qu’ils peuvent faire, ce qu’on leur permet de faire.

Dans les deux cas ils ne choisissent pas vraiment. A 17-18 ans, l’âge de tous les possibles, ils mettent tous leurs rêves en sourdine et cherchent dans quelle case ils peuvent/doivent rentrer.

Pourtant, rappelons-le, les études ne sont pas une fin en soi, elles ne sont qu’un moyen d’atteindre leurs objectifs.

C’est là que l’orientation positive peut changer la donne.

Qu’est-ce que l’orientation positive ?

Ce terme, popularisé en France par la spécialiste de l’orientation Isabelle Servant, applique à l’orientation les apports de la psychologie positive.

Cette nouvelle branche de la psychologie s’intéresse aux gens heureux. Elle étudie scientifiquement comment fonctionnent les personnes qui réussissent tout en étant épanouis.

Quelles leçons tirer de l’orientation positive ?

-Aider les jeunes à se connaitre, à avoir confiance en leurs capacités même si elles ne semblent pas rentrer dans les cases.

– Les inciter à choisir leur formation en fonction de leurs besoins et de leurs envies. C’est ce qui garantit qu’ils s’y épanouiront mais aussi qu’ils y performeront.

– Parler de pistes d’orientation plutôt que de voie unique. Leur montrer qu’il existe toujours plusieurs options pour rebondir, c’est les préparer à surmonter les obstacles qu’ils peuvent rencontrer.

Pour résumer, la prochaine fois que vous parlerez d’orientation avec votre enfant :

–   au lieu de penser à ce qui lui manque, valorisez ce qu’il a

–   encouragez-le à cerner et exprimer ses besoins

–   rassurez-le en lui disant que toute sa vie ne se joue pas sur ce choix

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

épisode proposé par Marina Ribadeau Dumas

Il s’agit d’une nouvelle phase pour accéder à l’enseignement supérieur. Elle permet aux candidats de formuler de nouveaux vœux dans des formations disposant de places disponibles. 

Pour l’année 2022, Elle sera ouverte à partir du jeudi 23 juin et se terminera le 16 septembre.

Qui peut candidater en phase complémentaire ?

Tous les candidats qui le souhaitent peuvent participer à la phase complémentaire : les élèves de terminale mais aussi les étudiants qui veulent se réorienter en intégrant une nouvelle formation en 1ère année.

Elle s’adresse principalement à :

–    ceux qui n’ont pas encore reçu de proposition d’admission

–    ceux qui n’ont pas confirmé de vœux au 7 avril

–    ceux qui ne se sont pas du tout inscrits sur Parcoursup, dans ce cas ils devront donc préalablement procéder à leur inscription

Sachez aussi que même les candidats qui ont déjà accepté une proposition d’admission en phase principale peuvent participer.

Voyons maintenant les vœux

À partir de l’ouverture de la phase complémentaire; vous pourrez formuler jusqu’à 10 nouveaux voeux parmi les formations encore disponibles. Notez qu’il ne sera pas possible d’ajouter des sous-vœux.   

Puis les formations seront actualisées au fur et à mesure que des places se libèrent, nous vous recommandons donc de consulter régulièrement le moteur de recherche des formations.   

Évidemment, vous ne pourrez pas sélectionner une formation déjà demandée lors de la première phase !

En pratique : voici comment formuler vos vœux 

–    Rendez vous sur la plateforme Parcoursup

Si vous avez déjà participé à la phase principale, connectez-vous à votre dossier. 

Si vous n’avez pas encore de dossier, commencez par vous inscrire.

–    Et ensuite accédez à la page « Mes Vœux » et rendez-vous dans l’onglet « Vœux en phase complémentaire »

–    En cliquant sur « ajouter un vœu » vous accéderez au moteur de recherche des formations disponibles en phase complémentaire

Pour terminer : quelques conseils

1) Anticipez et faites-vous aider ! Vous pouvez dès maintenant contacter votre lycée, un CIO ou un conseiller d’orientation libéral pour envisager d’autres choix de formation.

2) Prenez le temps de consulter en détail la fiche de chaque formation : vous y trouverez l’essentiel des informations utiles, notamment le contenu des enseignements, les attendus et les débouchés.

Et puis n’hésitez pas à vous rendre sur les sites internet ou à contacter la formation : les coordonnées sont indiquées sur la page.

3) Élargissez la zone géographique : vous ne pouvez pas sélectionner une formation dans un établissement déjà demandé en phase principale, mais vous pouvez choisir une formation similaire dans un autre établissement, ou une autre académie.

4) Rédigez votre Projet de Formation motivé avec soin

5) Soyez réactif : vous n’avez que quelques jours pour répondre à une proposition d’admission et plus les semaines passent, plus le délai est court. Surveillez donc vos messages tous les jours !

6) Enfin, à partir du 1er juillet, si vous n’avez toujours que des réponses négatives, vous pourrez aussi solliciter un accompagnement personnalisé de la CAES, Commission d’Accès à Enseignement Supérieur.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

épisode proposé par Nathalie Mathé

Dans cet épisode nous allons vous présenter les formations qui recrutent hors Parcoursup. 

Bien que la majorité des formations utilisent la plateforme, d’autres ont fait le choix de sélectionner leurs élèves en direct. Elles ne sont donc pas tenues par le calendrier Parcoursup et recrutent tout au long de l’année : certaines dès le mois d’octobre et la majorité dès le mois de janvier et jusqu’à l’été.

Pour qui ?

Tous les candidats peuvent postuler et vous êtes particulièrement concerné :

–    Si vous avez raté la première phase de Parcoursup parce que vous n’avez pas respecté les dates butoir ou parce que vous ne vous êtes pas inscrit du tout

–    Si vous ne recevez aucune proposition d’admission

Quels types de formations pouvez-vous trouver 

Il en existe de Bac+2 à Bac+5, en rythme initial ou bien en apprentissage.

La plupart des filières d’études sont concernées.

Voici quelques exemples mais ce n’est pas exhaustif. Vous trouverez :

–    Des PREPAS aux concours des écoles d’ingénieur et de commerce

–    Des Ecoles de Commerce généralistes mais aussi des écoles de commerce spécialisées (par exemple dans le management du sport), de Bac+3 à Bac+5

–    Des formations en comptabilité

–    Des Bachelors d’écoles d’ingénieur

Mais aussi des écoles spécialisées dans d’autres domaines très variés  

–    Communication, marketing digital ou journalisme

–    Hôtellerie restauration et tourisme

–    Sciences politiques & relations internationales

–    Environnement et économie solidaire

Et enfin dans les Domaines Artistiques tels que la mode, le design ou l’audiovisuel …

Voyons maintenant le mode de sélection  

–    Le plus fréquent est le dépôt de dossier en ligne sur le site de l’école

Les pièces que vous devrez fournir seront en général vos bulletins scolaires ainsi qu’une lettre de motivation. On vous demandera parfois d’ajouter un CV, de remplir un questionnaire ou de fournir une lettre de recommandation.

Passé cette 1ère étape, si vous êtes admissible vous serez en général convoqué à un entretien oral de motivation, parfois complété par un oral d’anglais.

–    Il existe également des sessions de concours organisées jusqu’au mois de juillet voire jusqu’en aout ou septembre pour certaines écoles. Dans ce cas les modalités sont spécifiques à chaque école.  

Comment vous renseigner :

Vous pouvez par exemple consulter un conseiller spécialisé en orientation scolaire ou vous rendre dans les CIO (centre d’information et d’orientation) : ils vous aideront à identifier les formations correspondant à votre profil et à vos motivations. 

Ensuite quand vous aurez identifié des écoles correspondant à votre projet, rendez vous sur leur site internet, assistez aux Journées Portes Ouvertes et n’hésitez pas à solliciter un rendez-vous auprès du service des admissions.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

épisode proposé par Nathalie Mathé

L’inscription en phase principale de Parcoursup est clôturée pour les formations sous statut d’étudiant (formations en rythme Initial).   

Mais pour la grande majorité des formations en apprentissage disponibles sur Parcoursup, vous pouvez continuer à formuler des vœux jusqu’à la quasi fin de la phase d’admission complémentaire de parcoursup en septembre.

Rappelons que l’apprentissage est une modalité de formation alternant enseignement théorique dans un établissement et formation pratique chez un employeur.
L’employeur et l’apprenti signent un contrat d’apprentissage, l’apprenti est donc à la fois étudiant et salarié. A ce titre, il perçoit une rémunération dont le montant varie en fonction de son âge et de l’année d’exécution du contrat. Par ailleurs, ses frais de Formation sont pris en charge par l’entreprise.

Vous pouvez formuler jusqu’à 10 vœux en apprentissage, en plus des 10 vœux autorisés pour des formations sous statut d’étudiant.
Pour cela :

  • Rendez vous sur la plateforme Parcoursup
    Si vous avez déjà participé à la phase principale, connectez-vous à votre dossier.
    Si vous n’avez pas encore de dossier, commencez par vous inscrire.
  • Accédez ensuite à la page « Mes Vœux » et rendez-vous dans l’onglet « Vœux en apprentissage »
  • En cliquant sur « ajouter un vœu » vous accéderez au moteur de recherche des formations disponibles.
  • Sachez également que les candidatures en alternance sont possibles en dehors de votre académie.

Voyons maintenant le fonctionnement des admissions :
Les réponses des formations vont parviendront au fur et à mesure (et non à date fixe).
Si votre candidature a été sélectionnée vous recevrez le message suivant : « candidature retenue sous réserve de la signature d’un contrat ».
Pour être effectivement admis et recevoir la proposition définitive vous devrez donc avoir trouvé votre employeur et signé votre contrat d’apprentissage.

Vous avez jusqu’à 3 mois après le début de la formation pour trouver un contrat d’apprentissage mais nous vous recommandons de démarrer la recherche de votre employeur sans tarder pour ne pas risquer de perdre votre place.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

épisode proposé par Nathalie Mathé

Dans cet épisode nous vous présentons les 3 possibilités qui s’offrent à vous pour démarrer une formation à la rentrée de septembre 2022 même si vous avez raté les échéances Parcoursup du mois de mars dernier.

Vous croyez peut-être qu’il n’est maintenant plus possible de déposer des candidatures et vous pensez certainement que vous allez « perdre une année ».

Mais rassurez-vous il n’est absolument pas trop tard !

Cet épisode vous expose les possibilités qui s’offrent à vous.

Vous croyez peut-être qu’il n’est maintenant plus possible de déposer des candidatures et vous pensez certainement que vous allez « perdre une année ».

Mais rassurez-vous il n’est absolument pas trop tard !

Rappelons tout d’abord qui est concerné :

Vous êtes en terminale et vous avez raté la date butoir pour formuler vos vœux dans Parcoursup

ou bien vous n’avez pas confirmé vos vœux à la date limite

Vous êtes étudiant (en 1ère année post bac, voire en 2ème année) et vous avez pris récemment conscience que la voie que vous avez choisie n’est pas faite pour vous, vous souhaiteriez donc changer de filière ou de formation

Pour postuler pour la rentrée de septembre prochain, 3 voies s’offrent à vous :

2 sont possibles dès aujourd’hui et la 3ème le sera à partir de la phase d’admission complémentaire de parcoursup.

Pour commencer voici les 2 démarches que vous pouvez effectuer dès maintenant pour candidater

Dans Parcoursup mais également hors Parcoursup

1) Dans Parcoursup, vous pouvez tout d’abord formuler dès aujourd’hui des vœux en apprentissage.

En effet, le site reste ouvert pour la saisie des vœux des formations en alternance.

Pour faciliter vos démarches sachez aussi que la recherche et la consultation des formations sont totalement accessibles.    Un épisode du podcast est consacré à ce sujet.

2) Vous pouvez aussi présenter dès maintenant votre candidature aux écoles qui sélectionnent leurs élèves en dehors de la plateforme Parcoursup.

Elles proposent des formations de Bac+2 à Bac+5, en rythme initial ou en apprentissage, et il en existe dans la plupart des filières d’études.

Sachez que la majorité d’entre elles organisent des sessions d’admission échelonnées à minima jusqu’au mois de juin, le plus souvent jusqu’au mois de juillet et même jusqu’en septembre en fonction des places restantes.    Un épisode du podcast est consacré à ce sujet.

Et ensuite

3) Dès qu’ouvre ce que l’on appelle la phase complémentaire ouvrira dans Parcoursup, vous aurez alors la possibilité de formuler des vœux pour certaines formations. Attention ! Seules celles disposant de places disponibles seront accessibles.  Un épisode du podcast est consacré à ce sujet.

Maintenant, si vous souhaitez davantage de détails sur chacune des possibilités que nous venons d’évoquer, nous vous invitons à poursuivre votre écoute dans les autres épisodes consacrés à ce sujet.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

épisode proposé par Nathalie Mathé

Vous aimez transmettre et vous rêvez d’enseigner à des enfants ? Vous n’avez pas envie d’enseigner une seule matière ?

Le professorat des écoles est peut-être fait pour vous.

En France, le professeur des écoles, souvent appelé aussi instituteur ou enseignant du premier degré, est habilité à enseigner à des élèves de la 1ère année de maternelle jusqu’au CM2.

Mais comment devient-on professeur des écoles ?


Pour devenir enseignant du 1er degré, il faut passer le Concours de Recrutement de Professeur des Écoles, le CRPE, et être détenteur d’un Master 2.

Mais dans un 1er temps, il vous faudra obtenir une licence.


Si certains privilégient le choix d’une licence en sciences de l’éducation, ou dans une discipline enseignée à l’école élémentaire (comme les lettres, l’histoire ou les mathématiques), en réalité vous pouvez choisir n’importe quelle licence.

Depuis septembre 2021, il est possible de choisir le Parcours Préparatoire au Professorat des Écoles, adossé à une licence généraliste. Cette formation est dispensée à la fois en lycée et à l’université. Elle est pluridisciplinaire et comporte des stages d’observation dès la 1ère année de licence, ainsi qu’un stage de mobilité internationale en troisième année.

Notez qu’un parcours de préprofessionnalisation est désormais proposé aux étudiants souhaitant devenir professeur. Accessible dès la 2e année de licence (L2), il permet une découverte concrète du métier tout en étant rémunéré.

Une fois la licence obtenue, il vous faudra vous inscrire en Master.

Le Master le plus adapté pour préparer le Concours de Recrutement de Professeur des écoles est le Master MEEF : Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation, et de la Formation, mention 1er degré.

Enfin, il vous faudra passer le concours.


Il existe 6 concours de recrutement des professeurs des écoles, destinés à des profils différents.
Le concours s’adressant aux détenteurs d’un master MEEF ou d’un autre diplôme de Master est le CRPE « externe ».
Il peut être présenté dès la 1ère année de Master (M1). Il comprend une phase d’admissibilité (composée d’écrits) puis une phase d’admission (composée d’épreuves à l’oral).
Une fois le concours réussi, les lauréats sont nommés professeurs des écoles stagiaires et affectés dans un des départements de l’académie où ils ont été recrutés. Pendant cette année post-concours, les étudiants suivent une formation en alternance et sont rémunérés. Ils deviennent titulaires de l’Éducation Nationale après validation de leur master et obtention d’un avis favorable pour leur année de stage.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Cet épisode est proposé par Sybille JOB