Cet épisode vous accompagne dans la préparation d’une enquête métier que vous voulez réaliser auprès d’un professionnel. Une telle rencontre a pour enjeu de mieux cerner les contours d’un métier et de vous apporter les éclairages dont vous avez besoin pour décider de votre orientation.

L’enquête métier

Il s’agit d’échanger avec une personne de votre entourage qui exerce un métier qui vous attire. Votre objectif est de connaitre les différentes facettes de son travail et de découvrir son environnement professionnel.

Cet échange peut se faire par téléphone, en visio ou encore mieux rendez-vous sur place si vous en avez la possibilité.

Une enquête métier se prépare de la même manière qu’une enquête destinée à un étudiant. Établissez vos questions en fonction de ce que vous voulez connaître. Soyez méthodique dans la préparation tout en sachant que lors de l’échange vous ferrez preuve d’agilité pour rebondir sur les sujets les plus pertinents. Ce que vous découvrirez ira peut-être au-delà de ce que vous aviez imaginé. C’est la richesse des rencontres.

Intéressez-vous poste tenu par la personne

–   Quelle est sa fonction au sein de son entreprise ou de son cabinet ?

–   Quelles sont ses principales tâches ?

–   Dans quel environnement professionnel travaille-t-elle ?

–   Est-ce qu’elle travaille seule ou en équipe ?

–   Quel est son rythme de travail, ses horaires, ses déplacements ?

Puis centrez-vous sur la personne elle-même :

–   Quel a été son parcours jusqu’ici ?

–   Quelles sont ses compétences, celles dont elle a le plus besoin ?

–   Quelles sont ses satisfactions et ses difficultés ?

–   Comment concilie-t-elle sa vie professionnelle et personnelle ?

Et enfin vous pouvez l’interroger sur :

–   Les débouchés dans ce secteur d’activité, les perspectives d’évolution et le salaire.

Et toujours, pensez à remercier votre interlocuteur. Nous en parlerons dans notre prochain épisode sur le réseau.

En résumé

Les enquêtes métiers sont des rencontres qui vous permettent de vous projeter à long terme et de découvrir la réalité du monde du travail. C’est une chance !

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Cet épisode est proposé par Armelle Faÿ

C’est une étape importante avant la validation de votre projet.
Nous vous accompagnons dans la préparation d’un questionnaire d’enquête destiné à des étudiants.

Ce questionnaire vous est utile pour recueillir les informations qui vous manquent et dont vous avez besoin pour choisir vos études et décider de votre orientation. Il est destiné à des étudiants qui poursuivent des études qui vous attirent.


Ces informations sont différentes et complémentaires de celles que vous obtenez lors des salons d’orientation, des journées portes ouvertes ou sur les sites internet.

Pour préparer cet entretien auprès de la personne de votre choix, listez toutes vos questions et organisez-les. Lors de votre échange, vous les adapterez à votre interlocuteur.


Il y a deux types de questions :

  • Les questions fermées qui vous permettent d’obtenir une information précise comme « quelles sont les matières enseignées en première année ? »
  • Et les questions ouvertes où vous invitez votre interlocuteur à donner son avis. Par exemple « Pour quelles raisons avez-vous choisi cette école ? »

L’ensemble des questions susceptibles de vous apporter des réponses pertinentes pour votre projet d’études sont axées :

  • Autour du parcours de l’étudiant : Quelles étaient ses options au lycée ? Quel type d’élève il était ? Avait-il des activités, des engagements en dehors de l’école ?
  • Autour de son projet : Pourquoi il s’est orienté dans cette filière ? Pourquoi cette école ?
  • Autour de la formation : Les conditions d’inscription et d’admission, le contenu des cours, les matières enseignées, les options proposées, les stages, les partenariats avec les écoles ou universités à l’étranger, l’organisation des cours en TD (travaux dirigés), en amphis ou en classe, les possibilités d’alternance, le diplôme délivré à l’issue de la formation, la vie associative, le réseau des anciens, les poursuites d’études envisageables, les débouchés, le coût des études, l’hébergement.
  • Et enfin tout ce qui concerne l’organisation et le rythme de sa vie d’étudiant.

Cette liste n’est pas exhaustive. Complétez-la et personnalisez-la.

En résumé


C’est une étape importante avant la validation de votre projet. Elle requiert votre implication.
Pour obtenir des réponse précises auprès de personnes ciblées, préparez toutes vos questions et adaptez-vous à votre interlocuteur.
Lancez-vous !

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Cet épisode est proposé par Armelle Faÿ

La plupart des établissements proposent sur place ou en visio, des journées portes ouvertes destinées aux futurs étudiants.

Dès le mois d’octobre, repérez les dates et inscrivez-vous directement sur le site de l’établissement qui a retenu votre attention.

Il est préférable de vous y rendre. Cela vous permettra de vous mettre dans l’ambiance.

Ainsi,  

–   Vous repérerez le trajet entre votre domicile et l’école ou la fac

–   Vous visiterez les salles de cours, les amphis, les salles d’étude, les espaces de détente, les infrastructures sportives, l’ensemble du campus avec parfois son lieu d’hébergement, et les environnements.

–   Vous rencontrerez et échangerez avec des élèves et des professeurs sur la réalité des études. Là aussi pensez à préparer vos questions. Nous y reviendrons dans un autre épisode.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Cet épisode est proposé par Armelle Faÿ

Dès le mois d’octobre et jusqu’au mois de mars vous pourrez vous rendre sur des salons dédiés à l’orientation. Il est important de préparer en amont votre visite. Les salons sont souvent vastes et beaucoup de monde s’y rend.

Voici quelques conseils avant de vous déplacer :

–   Repérez la date et le lieu du salon en fonction des études qui vous concernent.

Certains salons ont des spécificités comme l’hôtellerie, les écoles de commerce, les métiers du sport, du social, de la santé, l’ingénierie, l’art, les classes préparatoires, les formations en alternance ou en apprentissage et d’autres encore.

–   Sélectionnez les écoles qui vous intéressent et que vous voulez voir en priorité. Certains salons organisent également des conférences. Cela peut être par exemple sur les admissions parallèles, l’alternance… Pensez à vous inscrire si des sujets vous intéressent. Sur place, des conseillers sont également à votre disposition.

–   Selon l’organisation des salons vous pourrez soit vous y rendre, soit y participer en ligne.

–   Certains salons sont payants mais la plupart du temps vous pouvez télécharger une invitation gratuite.

–   Avant de vous y rendre, prenez le temps de lister les informations qui vous manquent et que vous voulez obtenir. Un prochain épisode dédié à la réalisation d’un questionnaire d’enquête vous aidera à préparer votre visite.

En résumé,

Pour optimiser vos recherches, repérez les dates des salons et préparez en amont votre visite. Dans un prochain épisode, du thème s’informer sur les études, nous vous parlerons des autres sources d’informations dont vous disposez.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Cet épisode est proposé par Armelle Faÿ

Collégiens, lycéens, étudiants, jeunes professionnels… on n’arrête jamais de se poser des questions sur son avenir. Que ce soit pour mieux comprendre, pour choisir, pour écarter une option… Que ce soit pour un métier ou pour une formation… nombreuses sont les questions à se poser et les outils à exploiter.


C’est pour cette raison le podcast AZIMUT a choisi d’ouvrir une rubrique dédiée à ce thème : mener son enquête d’orientation.

Les outils pour mener son enquête


Nous allons diffuser très régulièrement des épisodes pour vous apporter un maximum de ressources. Un peu comme une bibliothèque ou une collection d’épisodes qui vous ouvrent les yeux (enfin les oreilles) sur une multitude d’outils.

Nous allons diffuser très régulièrement des épisodes pour vous apporter un maximum de ressources. Un peu comme une bibliothèque ou une collection d’épisodes qui vous ouvrent les yeux (enfin les oreilles) sur une multitude d’outils.


Parfois ce sera des explications, parfois des interviews. Mais comptez sur Azimut pour que ce soit clair, fluide, rassurant, pratique et concis.


Il en faut pour tous les âges, tous les goûts, toutes les situations… alors certains vous sembleront plus utiles que d’autres. Mais si vous êtes parent et qu’un outil ne vous correspond pas, peut être qu’il correspondra à la façon dont votre enfant souhaite mener son enquête d’orientation.

Ca c’est ce qu’AZIMUT peut vous apporter dans ce thème.


Maintenant de votre côté, vous allez devoir vous organiser.

On ne se lance pas dans une enquête sans méthode, sans y consacrer un minimum de temps et sans objectif.
Pour passer d’une vague envie à un projet clair, ou d’un projet clair à un plan d’action construit… il vous faudra déployer de la curiosité, être à l’écoute, observateur, conserver l’esprit ouvert et faire preuve de remise en question et se montrer parfois créatif.


Azimut, c’est pour vous et avec vous!

En effet, si vous avez connaissance d’un outil génial qui peut aider à mener son enquête d’orientation, faites le nous savoir en nous écrivant à contact@azimut-podcast.com
Donnez nous les podcasts que vous écoutez, les pages instagram, facebook, tik tok que vous suivez, les sites, les associations, les organisations… qui vous ont fait avancer dans votre enquête d’organisation.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Dans cet épisode nous vous accompagnons dans la lecture des données d’une fiche formation sur le site Opendata proposé par le ministère de l’enseignement supérieur. 

Un autre épisode vous présente la plateforme Opendata. Il fait partie de la série Parcoursup.

Ce site internet ou plutôt cette plateforme ministérielle est une véritable pépite car elle permet d’explorer toutes les données (ou open datas) sur les vœux de poursuite d’études et de réorientation dans l’enseignement supérieur et les réponses des établissements via la plateforme Parcoursup, et ce pour les 3 dernières années.

Cette plateforme existe depuis 2015 et elle a été créée pour faciliter l’accès des données du Ministère de l’enseignement supérieur aux citoyens, chercheurs, étudiants, journalistes, développeurs, entreprises, et conseillers d’orientation scolaire.

En clair, pour chaque formation, vous avez tout une série d’informations comme :

📌 le nombre de candidats ayant confirmé le vœu

📌 le nombre de candidats qui ont reçu une proposition d’admission (en phase principale PP, et en phase complémentaire PP)

📌 le rang du dernier appelé

📌 la vitesse de remplissage de la formation (pendant 3 mois)

📌 le % de femmes

📌 le % de néo-bacheliers

📌 le type de bac

📌 le % de mentions

📌 le % de boursiers

📌 leur origine académique

Vous l’avez compris, cette plateforme permet d’observer pour chaque formation et pour chaque établissement d’accueil :
· la demande et la satisfaction de celle-ci,
· le profil des candidats et celui des admis
· ainsi que d’autres résultats à la fin du processus d’affectation.

Nous vous conseillons vivement d’aller y faire un tour et de découvrir par vous même toutes les infos qui vous seront utiles pour appréhender avec patience et confiance la phase d’admission de Parcoursup et plus généralement pour être bien informé en amont sur les formations que vous visez.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Cet épisode est proposé par Meriem Draman

Dans cet épisode nous vous présentons un outil à connaitre pour se renseigner sur les formations. Il s’agit du site Opendata proposé par le ministère de l’enseignement supérieur. 

Un autre épisode vous explique les données à travers la lecture d’un exemple.

Ce site internet ou plutôt cette plateforme ministérielle est une véritable pépite car elle permet d’explorer toutes les données (ou open datas) sur les vœux de poursuite d’études et de réorientation dans l’enseignement supérieur et les réponses des établissements via la plateforme Parcoursup, et ce pour les 3 dernières années.

Cette plateforme existe depuis 2015 et elle a été créée pour faciliter l’accès des données du Ministère de l’enseignement supérieur aux citoyens, chercheurs, étudiants, journalistes, développeurs, entreprises, et conseillers d’orientation scolaire.

En clair, pour chaque formation, vous avez tout une série d’informations comme :

📌 le nombre de candidats ayant confirmé le vœu

📌 le nombre de candidats qui ont reçu une proposition d’admission (en phase principale PP, et en phase complémentaire PP)

📌 le rang du dernier appelé

📌 la vitesse de remplissage de la formation (pendant 3 mois)

📌 le % de femmes

📌 le % de néo-bacheliers

📌 le type de bac

📌 le % de mentions

📌 le % de boursiers

📌 leur origine académique

Vous l’avez compris, cette plateforme permet d’observer pour chaque formation et pour chaque établissement d’accueil :
· la demande et la satisfaction de celle-ci,
· le profil des candidats et celui des admis
· ainsi que d’autres résultats à la fin du processus d’affectation.

Nous vous conseillons vivement d’aller y faire un tour et de découvrir par vous même toutes les infos qui vous seront utiles pour appréhender avec patience et confiance la phase d’admission de Parcoursup et plus généralement pour être bien informé en amont sur les formations que vous visez.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Cet épisode est proposé par Meriem Draman

Il ne reste plus que quelques semaines à patienter avant la phase tant attendue des admissions de Parcoursup.  La tension monte au sein des familles !!! 

Et vous, chers parents, vous vous demandez certainement comment aider votre enfant à faire le meilleur choix possible sans stress ni précipitations.

Comment aider votre enfant à vivre sereinement la phase d’admission de Parcoursup et faire le meilleur choix ?

A partir du 2 juin prochain, les candidats Parcoursup, vos enfants commenceront à recevoir les premières réponses concernant leurs vœux de formations. Qu’ils soient en terminale ou étudiants en réorientation, la phase d’admission principale de Parcoursup 2022 s’étalera ensuite pour eux jusqu’au vendredi 15 juillet. Chaque jour de nouveaux choix apparaîtront à un rythme précis qui s’accélèrera au fil des jours et vos enfants auront à choisir entre plusieurs propositions de formation !

Une période angoissante pour les jeunes et leurs familles. Faire un choix est anxiogène car nous avons tous peur de nous tromper. Alors comment pouvez-vous aider votre enfant à éviter le stress à l’heure du choix ? Comment l’aider à faire le meilleur choix ? Afin d’éviter panique et précipitations, les experts du podcast Azimut vous donnent quelques conseils pour vivre le plus sereinement possible cette phase d’admission. Des conseils qui peuvent se résumer en deux mots : prendre son temps et anticiper.

Pendant cette période d’attente, invitez votre enfant à prendre le temps de réfléchir à ses choix prioritaires. Demandez-lui de hiérarchiser ses vœux dès maintenant afin qu’il soit en mesure de choisir sans se précipiter dans le timing défini par Parcoursup. Comment s’y prendre pour hiérarchiser ses vœux ?

Votre enfant a peut-être déjà des préférences et dans ce cas la hiérarchisation de ses choix sera facile. Toutefois, si ce n’est pas le cas, plusieurs aspects peuvent être pris en compte :

Tout d’abord, il est important que votre enfant soit au clair avec le contenu de chaque formation et en vérifie la cohérence avec son projet professionnel. Pour cela, il peut consulter le site internet des formations choisies mais aussi se renseigner auprès des étudiants qui les suivent. Chaque formation dispose d’étudiants référents qui seront ravis de le renseigner.

La garantie d’emploi à la sortie de la formation et la possibilité de poursuite d’études peuvent être aussi évaluer par votre enfant.

Tout comme la situation géographique de l’établissement et la ville où se situe la formation. Votre enfant souhaite-t-il rester proche du domicile familial ou a-t-il envie d’être plus autonome et vivre loin de vous ? La ville est-elle agréable à vivre ? Encouragez-le à se renseigner sur la vie étudiante. Est-elle dynamique ou plutôt calme ? Qu’en disent les anciens élèves ?

Le cadre de la formation est aussi un aspect à prendre en compte. Pour réussir dans ses études, votre enfant a-t-il besoin d’un cadre de formation strict ou au contraire plus de liberté ?

A ce stade, il est primordial d’appréhender entre vous la partie financière, le coût de la formation pouvant être un critère décisif. Chaque année, il arrive que des jeunes fassent leur choix sur Parcoursup mais qu’au moment de l’inscription les parents non avertis tombent des nues concernant le prix et remettent en cause ce choix ! C’est bien dommage à ce stade du processus!

Pour réaliser ce travail de hiérarchisation des choix, proposez à votre enfant de noter les plus et les moins de chaque formation sur une feuille, de faire sa hiérarchie et de vous la présenter oralement ce qui lui permettra de se l’approprier.

Ce choix ainsi fait quand arriveront les premières réponses de Parcoursup votre enfant aura tous les éléments en main pour faire le meilleur choix. Bien réfléchir à ses choix prioritaires dès maintenant permet de réduire considérablement le stress de cette dernière phase de Parcoursup et d’éviter les erreurs dues à la panique et la précipitation.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Cet épisode est proposé par Peggy Velasquez.

La seconde étape de Parcoursup permettant aux candidats de finaliser leur dossier et de confirmer leurs vœux s’est achevée vendredi 8 avril 2022 : au total, 936 000 candidats ont confirmé au moins un vœu d’orientation dans l’enseignement supérieur, soit une légère augmentation par rapport à l’année dernière (+ 0,6%). 

Cet épisode vous informe sur données principales en matière de voeux exprimés.

Sources

Ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports

Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation 

Parmi ces candidats, les plus nombreux sont les lycéens préparant le baccalauréat français (scolarisés en France et à l’étranger) : ils sont 622 000, un chiffre en légère baisse par rapport à 2021 (- 2 %). On compte également 186 000 étudiants qui souhaitent se réorienter en première année ou qui formulent des vœux par précaution en attendant leurs résultats de fin d’année (+ 2 % par rapport à 2021).

Enfin, parmi les autres candidats, on retrouve 95 000 candidats ayant un projet de reprise d’études, dont 57 000 se sont également intéressés à l’offre de formation professionnelle proposée via le module Parcours+, et 33 000 candidats ayant une scolarité à l’étranger (hors lycées français à l’étranger).

Dans leur ensemble, les candidats ont formulé près de 11,6 millions de vœux et sous-vœux pour des formations sous statut étudiant (soit une augmentation de 0,8 % par rapport à 2021). Quant aux formations en apprentissage, plus nombreuses à être proposées sur la plateforme (7 500 contre 5 900 en 2021), leur attractivité se poursuit : 191 000 candidats ont déjà formulé plus de 904 000 vœux pour ces formations.

L’examen des candidatures par les formations de l’enseignement supérieur est en cours. Les candidats pourront consulter, dans leur dossier, les réponses des formations à compter du 2 juin 2022.

Focus sur les lycéens scolarisés en France (note flash du SIES)

Le service statistique du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (SIES) a publié une note de synthèse analysant les vœux d’orientation vers l’enseignement supérieur formulés par les lycéens scolarisés en France et dont les principaux enseignements sont :

Parmi les 627 000 élèves de terminale scolarisés en France en 2022 et inscrits sur Parcoursup, 96,7 % ont confirmé au moins un vœu en phase principale (hors formations en apprentissage). Cette part est équivalente à l’année 2021. Cependant, le nombre d’élèves de terminale inscrits sur Parcoursup diminue de 2,2 % par rapport à l’année dernière, soit 14 000 candidats en moins, alors que les effectifs d’élèves en terminale sont stables (- 0,3 %). Cette baisse concerne particulièrement la série professionnelle (- 7,5 %). Cette évolution est expliquée, en grande partie, par la baisse de l’effectif des élèves de terminale professionnelle et par la plus grande proportion des terminales professionnelles qui ne demandent que des formations en apprentissage.


La hiérarchie des formations dans les listes de vœux est identique à l’année dernière. La licence représente en moyenne 35 % des vœux des listes (y compris 4 % de vœux en LAS), les CPGE (6 %), les diplômes d’État du secteur sanitaire et social (6 %) et les PASS (4 %). La part du nombre de vœux en licence a augmenté de 1,9 point entre 2021 et 2022.
La licence et les BTS sont les deux formations les plus demandées : près de sept candidats sur dix confirment au moins un vœu en licence (hors LAS) et près de la moitié en BTS.
Les terminales technologiques demandent plus souvent les BUT et moins souvent les BTS qu’en 2021.


La réforme du 1er cycle des études de santé conduit à une évolution des vœux dans ces filières.
Alors que la part des candidats boursiers (26 %) est la même qu’en 2021, la part de ceux ayant confirmé au moins un vœu hors de l’académie (67 %) connait une légère hausse de 1 point.

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.

Demain débuteront les épreuves de spécialités du baccalauréat en Terminale. Nous pensons bien aux 523 199 candidats et détaillons dans cet épisodes quelques informations sur les sujets, les corrections et la répartition des candidats.

Les autres épisodes de ce podcast sur les spécialités :

Sciences économiques et sociales

Mathématiques

Sciences de l’ingénieur

Sciences de la Vie et de la Terre

Physique Chimie

le Site Horizons 21


ENSEIGNEMENTS DE SPÉCIALITÉ AU BACCALAURÉAT – SESSION 2022

Après deux années perturbées par la crise sanitaire, les épreuves écrites terminales des enseignements de spécialité (EDS) se dérouleront pour la première fois : 

–       Les 11, 12 et 13 mai pour la métropole, La Réunion, Antilles-Guyane ;

–       Les 18, 19 et 20 mai pour Mayotte.

Selon les spécialités, ces épreuves sont complétées par des épreuves orales ou d’évaluation des compétences expérimentales.

Les candidats du réseau de l’enseignement français à l’étranger composeront sur ces mêmes dates pour cette session.

EFFECTIFS

523 199 candidats présenteront les épreuves des enseignements de spécialité en France (dont 7 762 candidats individuels) répartis sur les deux voies :

–       Voie générale : 381 221 candidats ;

–       Voie technologique : 141 978 candidats.

SUJETS

Chaque candidat est convoqué sur deux journées (un jour par épreuve) aux deux épreuves correspondant chacune à une spécialité de sa formation. Les sujets sont conformes au programme limitatif de chaque discipline et aux attendus de la classe de terminale. Au regard du contexte, de nouveau perturbé cette année par la situation sanitaire, les sujets de spécialité de cette session sont aménagés afin que les candidats puissent disposer d’un choix de questions ou d’exercices. 

CONVOCATION

Tous les candidats et correcteurs ont été convoqués à la mi-avril par les services académiques de rattachement.

Il est recommandé et mentionné sur les convocations des candidats de se présenter dans le centre d’épreuve 30 minutes avant le début de l’épreuve. Au-delà, de l’heure de début d’épreuve, seul le chef de centre, peut autoriser, à titre exceptionnel, l’accès à la salle de composition, sans temps supplémentaire.

CORRECTION

La correction est dématérialisée, pour toutes les épreuves. L’organisation des corrections se décompose en 3 temps :

–        En amont, les commissions d’entente des correcteurs permettent d’expliciter et d’échanger sur les recommandations de correction spécifiques à chaque discipline ;

–        Pendant la période de correction, un accompagnement par les corps d’inspection est mis en œuvre dans toutes les académies afin de répondre aux éventuelles interrogations ou difficultés des correcteurs ;

–       Une phase d’harmonisation finale permet un traitement équitable de tous les candidats, par la réunion des correcteurs qui peuvent ainsi corriger les éventuels écarts de notation.

Les enseignants pourront disposer de 4 demi-journées pour les corrections. Ce forfait sera utilisable, au choix du professeur après accord du chef d’établissement, entre le 17 mai et le 3 juin.

Source : https://www.education.gouv.fr/

Bonne écoute! N’oubliez pas de vous abonner.